Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Aestas, aestatis, f.
Publié : 22 juin 2020

Aestas, aestatis, f.

« In aestate, sol lucet et navigamus Syracusas. »

« En été, le soleil brille et nous naviguons vers Syracuse. »

Dernière des quatre saisons, l’été est arrivé… et avec lui la chaleur qui nous pousse vers les plages ! Et c’est bien cette idée de chaleur qui est contenue dans la racine du mot aestas ; on la retrouve dans aestus, us, m. qui figure tout effet d’une chaleur brûlante et qui signifie : « bouillonnement » ou « ébullition ». De là découle le mot aestuarium, i, n. : « l’estuaire », là où les eaux d’un fleuve bouillonnent en rencontrant les flots de la mer.