Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Hostis, is, m.
Publié : 11 juin 2020

Hostis, is, m.

« Filium ducis currentem ad hostes videmus. » 
« Nous voyons le fils du général
courir vers les ennemis. »

Voilà un curieux mot qui a d’abord eu le sens d’« étranger » puis – par un vilain glissement de sens qui nous fait frémir aujourd’hui – est devenu « l’ennemi ». Il a donné le vieux français « ost » qui signifie « l’armée des ennemis » et notre adjectif « hostile ». Malgré cela, c’est aussi hostis qui nous offre le nom « hôte », « celui qui est reçu » comme « celui qui reçoit ». Car l’étranger peut être aussi bien celui que l’on accueille que celui que l’on combat. À nous de choisir notre camp : celui de la paix ou celui de la guerre…