Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Venter, ventris, m.
Publié : 10 mars 2020

Venter, ventris, m.


« Quidquid quaesierat ventri donabat avaro. »
« Tout ce qu’il trouvait, il l’offrait en don à son ventre avide »
Horace, Épîtres I, 15, 32

 


Voici un mot latin assez transparent encore une fois, la prononciation du mot au fil des siècles à inverser le e et le r. Nous retrouvons ce mot dans les ventricules du cœur par exemple.
Quant au mot grec ἡ γαστήρ [hê gastêr] – qui fait γαστρός [gastros] au génitif – nous rappelle la très désagréable gastro-entérite…