Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Nasus, i, m.
Publié : 12 février 2020

Nasus, i, m.

Nasus, i, m.
ἡ ῥίς, ῥινός
 [hê rhis, rhinos]


« Cyrano Bergeracensis magnum, maximum nasum habebat. »
« Cyrano de Bergerac avait un nez grand, très grand. »
Voici deux nouveaux mots dont vous retrouverez sans peine les dérivés : du latin nasus vient, bien sûr, l’adjectif nasal, mais aussi le nom du nasique, ce singe au grand et long nez, et les naseaux du cheval, par exemple.

Grâce au grec ῥινός (voyez, c’est encore du génitif dont on se sert !), nous retrouvons notre l’oto-rhino-laryngologue qui soignait déjà notre oreille, le voilà débarrassant d’une vilaine rhinite (inflammation du nez) et de la rhinorrhée (écoulement des fosses nasales) qui l’accompagne ! Vous apercevez aussi le rhinocéros qui porte une ou deux cornes sur le nez !