Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Auris, is, f.
Publié : 10 février 2020

Auris, is, f.


« Natura nobis dat duas aures et unam linguam : ergo debemus amplius audire quam loqui. »
« La nature nous a donné deux oreilles et une langue : nous devons donc davantage écouter que parler. »
Voilà une citation – librement adaptée en latin – de Plutarque (46-125), philosophe, biographe et penseur d’origine grecque.
Je vous donne cette semaine le mot latin et le mot grec : τὸ οὖς, ὠτος [to ous, ôtos], car il est intéressant de constater les dérivés qui découlent de chacun d’eux.


Auris explique l’orthographe de l’adjectif auriculaire, qui désigne bien sûr tout ce qui touche à l’oreille, mais aussi aux oreillettes du cœur… et également le petit doigt juste à la bonne taille pour se gratter l’oreille !
Quant à τὸ οὖς, ὠτος, nous le retrouvons dans l’otite (qui part du nom grec au génitif et non au nominatif) : l’inflammation de l’oreille ; et dans le nom du médecin qui pourra vous soulager : l’oto-rhino-laryngologue, que l’on appelle souvent ORL pour faire plus simple !