Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > locus, loci, m.
Publié : 20 janvier 2020

locus, loci, m.


« Non est locus imbecillis hominibus 
in hac terra. »
« Il n’y a nulle place pour des hommes faibles 
sur cette terre. »
On traduit le mot locus le plus souvent par « lieu » ; on le retrouve dans le mot « local ».


Son jumeau grec est ὁ τόπος, τόπου [ho topos, topou] qui a donné, entre autres, topographie (le relief d’un lieu et sa représentation sur carte), toponymie (l’étude des noms de lieux)... mais que l’on utilise aussi tel quel en français. En effet, un topos en littérature ou dans l’art, des topoï (au pluriel) sont des lieux communs, des thèmes récurrents qui reviennent donc sans cesse, comme celui de l’amour par exemple.