Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Malo, mavis, malle, malui
Publié : 8 avril

Malo, mavis, malle, malui


« Visne coffeam bibere ?

– Malo theam bibere. »

Veux-tu boire un café ?

– Je préfère boire du thé. »


Vous remarquez tout de suite la grande similitude du verbe malo, mavis, malle avec notre verbe volo présenté mardi. En effet, tout comme nolo était la contraction de non + volo, malo est celle de magis + volo : « vouloir plutôt »,
« aimer mieux », « préférer » !


PS : Les Romains ne buvaient ni thé ni café, ces plantes ne sont apportées en Europe que bien des siècles plus tard. Cependant les botanistes donnent toujours (encore aujourd’hui !) des noms latins à toutes plantes nouvelles.

Portfolio automatique :