Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Alo, alis, alere, alui, alitum
Publié : 12 mars

Alo, alis, alere, alui, alitum


« Aemilia alit infantem. »

« Aemilia nourrit son bébé. »


Le verbe alo, alis, alere signifie « nourrir », mais peut prendre aussi le sens d’ « élever », permettre à l’enfant de devenir grand. C’est ainsi qu’on le retrouve facilement dans l’allemand alt et même dans l’anglais old.
Et en décortiquant le français « adolescent », 
il apparaît encore : ad, c’est la préposition « vers » ; -ol-, c’est notre verbe alere dont la voyelle s’est transformée (ça arrive souvent et 
c’est ce qui est apparaît ici entre l’anglais et l’allemand) ; -escent : ce suffixe signifie que cela est en train de se faire, que ce n’est pas achevé. L’adolescent est donc celui qui est en train de grandir et qui n’a pas fini sa croissance.

Portfolio automatique :