Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Senex, senis, m.
Publié : 27 novembre 2020

Senex, senis, m.


« Iuvenes discunt sapentiam prope senes. »
« Les jeunes apprennent la sagesse auprès des anciens. »


 


De ce mot senex, « l’ancien » ou « le vieux », on retient d’abord le dérivé français « sénile » qui a un sens péjoratif et qui fait bien comprendre que la personne que l’on qualifie ainsi est vraiment bien trop vieille.


On oublie que le comparatif (« plus vieux ») se dit « senior », qu’il a persisté tel quel en espagnol, a à peine changé dans litalien « signore » ou dans l’anglais « sir » et il retrouve toutes ses lettres de noblesse dans le français : « seigneur » ou « sire ».
Le grec ὁ γέρων, οντος [hô guérôn, ontos] nous a donné la « gérontologie » et Géronte, prénom que choisit Molière pour ses vieillards.