Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > vir, viri, m.
Publié : 19 novembre 2020

vir, viri, m.


« Iuliam multum amavisse
virum suum dicitur. »

« On dit que Julie aimait beaucoup
son mari. »


Plutôt que le mot maritus, i, m. qui apparaît sur votre petit arbre généalogique, nous utiliserons plus volontiers le mot vir, viri, m. pour parler du mari.
Tout comme le grec ὁ ἄνηρ, ἄνδρος [hô anêr, andros], vir désigne d’abord et avant tout l’homme par excellence, en face de femina, ae, la femme.
Il a donné le français « viril » et on le retrouve aussi dans le latin virtus qui a donné « vertu ». C’est donc une belle image de l’homme que nous transmet le latin : empli de force et de courage pour le bien de sa cité.