Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Langues et cultures de l’Antiquité > Gens, gentis, f.
Publié : 5 novembre 2020

Gens, gentis, f.


« Gens Iulia ab Venere esse dicit. »

« La gens Iulia dit descendre de Vénus. »


Vous allez trouver que ma traduction aujourd’hui laisse un peu à désirer. En français, on dirait davantage « La famille Jules… », mais cela ne reflète pas la manière de parler des Romains. Pour nous, le nom de famille est un nom propre immuable ; pour eux, le nomen se décline, change, à tel point qu’il peut devenir un adjectif comme ici.


Si les hommes portent trois noms, les femmes ne portent que celui de la gens. Ainsi la fille de Jules César s’appelle Iulia et Tullia celle de Marcus Tullius Cicero, etc. Et s’ils ont plusieurs filles ? Rien n’est plus simple : on ajoute Prima (la première), Secunda (le deuxième), Tertia (la troisième), etc. S’il n’y en a que deux, on se contentera de Maior (la plus grande) et de Minor (la plus petite). Nous sommes bien loin de l’égalité des sexes…